16-12
2009

La First Class anglaise... So British

Dans ce petit billet, je vous parlerais de mon retour de la première classe en train de la compagnie Virgin (oui, en Angleterre c'est privatisé) et vous verrez peut-être les avantages de la privatisation, mais vous verrez surtout l'avantage d'être en première classe. Commençons tout d'abord par le confort, on est en première classe, l'aller-retour London Manchester m'a couté 75 €uros et m'aurait couté 73€uros sans prendre la première classe. J'ai toutefois une RailRoad Card 16-25. Donc tout d'abord, au niveau du confort, les sièges sont plutôt confortables et dures, comme je les préfère, la propreté est excellente. Cela ressemble toutefois à la qualité française, à ce niveau là, que vous soyez en France ou en Angleterre, vous ne verrez pas de grand changement, simplement que vos voisins ont le sourire et répondent à vos questions dans un jolie anglais facile à comprendre. Les réels avantages: C'est la seconde fois que je prends la première classe anglaise et je dois dire, cela n'a rien à voir avec la France. Tout d'abord, 2 barmans viennent nous harceler pour savoir ce que l'on veut, pensant être en France, je me dis "ils m'ennuient" mais quelques secondes plus tard, ils reviennent me voir en me disant.
Are you sure ? It's free.
Tout de suite, je demande donc du vin mais aussi des cookies, un gâteau au curry. En arrivant dans la cabine, on aperçoit:
HotSpot: fast, reliable, wireless Interet. Complimentary to First Class Passengers.
Je pense bien sûr, une fois de plus à une option payante, et bien non, je suis en First Class et tout est gratuit. J'appelle ça de la vraie qualité de service. Là où la SNCF va nous facturer 3 €uros le café, ici, on vient nous en proposer un second, mais gratuitement.... Vive la France non ?

 

 

2 Commentaires pour ce billet.

 

 

  1. Hmmm... Je vois ce que tu veux dire. Sur de courts ou ponctuels voyages, je pense que l'on peut considérer être mieux traité au Royaume-Uni oui.

    En revanche, dès lors qu'il s'agit de prendre le train régulièrement, cela devient un gouffre financier et on réalise à quel point un système privé ou public fait la différence. Exemple : aller-retour quotidien en train à 30 min de Londres? Cela revient à plus de 290 livres par mois, soit plus de 330 euros. Tout cela pour la proche banlieue de Londres (desservie par train considérés comme des trains de région).
    "My railroad company's rich!" ;)
    Fab

  2. Je suis tout à faire d'accord avec toi pour le gouffre financier, j'étais surtout en mode "touriste".
    Désolé pour le temps de publication du commentaire, petit soucis de l'antispam.

    Je reviens de 2 jours à La City, et le tube est déjà bien cher, mais oui, j'ai dû aller en banlieue, et là c'était en effet tout de suite... Excessif.

 

Votre commentaire